Universite du temps libre du Pays de Dinan



Cinéma : genres filmiques

Le Mercredi 1 fois par mois - horaire : 10h00 à 11h30 - lieu : Quartier de l'Europe : Salle Robert Schuman
*** Responsable : Monsieur Hindi Hussam ***

Prix : 20 € .

Hussam Hindi, chargé de cours de cinéma à L’Université de Rennes 2, professeur de mise en scène à L’Ecole du cinéma de Rennes ( ESRA) et directeur artistique du festival de film britannique de Dinard, vous propose 6 voyages illustrés par des extraits de films qui ont marqué l’histoire du 7e art.

Programme 2020/2021

(2 séances - report 2019/2020)



LE WESTERN

Le western - ou film de cow-boys - se confond avec le cinéma.
Il se confond, surtout, avec l’histoire des Etats-Unis et plus spécifiquement de l’Ouest américain.
C’est l’histoire des Blancs et des colons qui repoussent les frontières et les Indiens vers l’océan Pacifique, ultime impasse avant la mort.
C’est la Guerre de Sécession entre le Nord et le Sud, les Indiens Sioux, Apaches, Comanches et Cheyennes, la lutte entre les grands propriétaires terriens et les fermiers, les éleveurs bovins et ovins, les shérifs et les bandits, les voleurs de trains et de banques, les tireurs d’élite, les femmes de petite vertu et les saloons.
LE FILM DE SCIENCE FICTION

Quelles sont les origines de la SF ?
Comment les films représentent l'avenir? Pourquoi le cinéma de science fiction annonce toujours la fin du monde? Comment la peur de demain est devenue un des thèmes favoris du cinéma d'anticipation?
Ce cours illustré tentera de répondre à ces questions.

4 voyages à travers 4 cinémas mondiaux



1) LE CINEMA JAPONAIS


Il a fallu attendre le début des années 50 et la présentation à Venise et à Cannes de plusieurs films de grande valeur pour assister à la véritable reconnaissance du cinéma japonais.
En 1951, Akira Kurosawa remportait, à Venise, le Lion d’or avec « Rashomon » tandis que Kenji Mizoguchi se voyait décerner, le Lion d’argent pour trois de ses films : « La Vie d’O-Haru, femme galante » (en 1952), « Les Contes de la lune vague après la pluie » (en 1953) et « L’Intendant Sansho » (en 1954).
Teinosuke Kinagusa remportait la Palme d’or à Cannes en 1954 avec « La Porte de l’enfer » (sorti en 1953).
En présence de telles œuvres, l’Occident réalisait qu’il lui fallait désormais compter avec le cinéma japonais.
Aujourd’hui, et après le triomphe à Cannes de « Une affaire de famille », toute la planète cinéma se tourne vers le Japon.
Ce cours, alimenté par des extraits de films et des anecdotes, fera le point sur les grandes dates et les réalisateurs incontournables qui ont fait la renommée de ce cinéma.
2) LE CINEMA EN BRETAGNE


La Bretagne tient une grande place dans le cinéma: quelques 250 films y ont été tournés à ce jour.
Ils se révèlent de précieux témoignages sur la vie quotidienne, la spécificité de cette terre "cinégénique" mais aussi les préjugés, les illusions... Grémillon( Remorque) ,Chabrol( La cérémonie, Le fantôme du chapelier, Le cheval d'orgueil...), Rohmer( Conte d'été), Thomas( Heure zéro), et Poirier( Inspecteur Lavardin), pour ne citer qu'eux, ont été des amoureux de La Bretagne et ont signé quelques films où cette région est non seulement un décor, un studio à ciel ouvert mais aussi un acteur à part entière.
Ce cours sera illustré par des larges extraits de films.
3) LE CINEMA BRITANNIQUE


D’outre-Manche nous parviennent régulièrement de films qui nous captivent, nous font rire et même ...réfléchir
Fresques historiques, épopées, films comiques, films “shakespeariens”, documentaires, polars, films d’horreur, drames sociaux..on y trouve aujourd’hui tous les genres, preuve de la maturité de ce cinéma, tant apprécié par le public français( c’est le 3e cinéma le plus distribué ici derrière les EU et la France) .
Le cinéma britannique a connu, depuis une vingtaine d’année, un succès d’estime et une reconnaissance internationale grâce à des réalisateurs comme Ken Loach, Mike Leigh ou Stephen Frears.Ils sont rejoints depuis peu par de nouveaux talents, Shane Meadows, Lynne Ramsey ou Andrea Arnold. Sans oublier bien sûr des acteurs et actrice de première grandeur.
Mais la force de ce cinéma réside dans sa capacité de regarder le monde en face, de questionner le réel et d’apporter un regard critique sur le monde qui nous entoure.
5) LE CINEMA ESPAGNOL AUJOURD'HUI


Dans la lignée de Pedro Almodovar, le cinéma espagnol trouve aujourd’hui un indéniable regain de vitalité.
Plusieurs cinéastes font leur apparition, avec des univers qui témoignent de la richesse des inspirations et des sujets. Alex de la Iglesia joue la carte de la comédie burlesque, Alejandro Amenábar celle du fantastique.
Certains acteurs connaissent aussi une carrière brillante hors d'Espagne : c'est le cas de Javier Bardem, Antonio Banderas, Peneloppe Cruz et Eduardo Noriega.
De cinquante films par an dans les années 1980, la production a atteint 172 films en 2017, dont une quarantaine de documentaires.
Ce cours s’appuiera sur des extraits de films et vous invitera à un voyage à travers le cinéma espagnol depuis les années 80 à Aujourd’hui.



Dates Sujet traité
Mercredi 07/10/20 -
Mercredi 04/11/20 -
Mercredi 09/12/20 -